Menu

Lettre ouverte de l'AQCPE

 

Aujourd’hui, nous sommes le vendredi 13 novembre 2020... le deuxième vendredi 13 d’une année qui passera à l’histoire, d’une année qui a secoué le monde entier.

D’un vendredi 13 mars sombre qui marquait au Québec, le début d’une crise sanitaire sans précédent, à celui-ci, le réseau de la petite enfance a joué un rôle essentiel afin d’offrir aux familles du Québec stabilité et continuité. Depuis 8 mois, il se mobilise pour faire face, ensemble, à l’un des plus grands défis de l’histoire.

Une capacité d’adaptation magistrale

Prises dans l’œil du cyclone, les équipes des CPE/BC travaillent sans relâche et se réinventent jour après jour, au gré des nombreux obstacles qui se présentent en cours de route. Elles ont créé en un temps record le modèle des services de garde d’urgence.

Elles s’adaptent à une liste de consignes de plus en plus longue et suivent scrupuleusement les protocoles sanitaires afin de protéger à la fois les enfants, les familles et le personnel.

En plus d’effectuer leur travail d’accompagnement au quotidien, les professionnelles de la petite enfance doivent maintenant négocier avec la gestion de la menace physique occasionnée par cette pandémie. Proactives, les éducatrices ne manquent aucune occasion de s’améliorer afin de faire vivre cette période difficile de la façon la plus douce possible aux enfants et leur famille.

Car les professionnelles de la petite enfance jouent un rôle crucial dans le développement des tout-petits, durant cette étape clé de leur vie. À travers une pandémie, elles souhaitent, avant tout, leur offrir ce qu’il y a de mieux comme milieu de vie.

Au front pour la petite enfance

À l’heure où ces mots sont publiés, nous sommes au coeur d’une deuxième vague ardue qui est loin d’être terminée. Nous naviguons tous depuis des mois dans un épais brouillard et nous nous battons contre une menace invisible. Du défi d’inventer des services de garde d’urgence, les milieux éducatifs composent maintenant avec la réalité d’accueillir toutes les familles dans un semblant de normalité tout en poursuivant la bataille pour repousser le virus.

Les équipes des CPE/BC resteront fortes, solidaires et créatives afin que les familles puissent conserver un port d’attache bienveillant et sécuritaire.

Certes, leur fonctionnement habituel a été complètement bousculé au cours des derniers mois. Toutefois, cette situation exceptionnelle met en lumière un réseau qui prend part à une mobilisation collective, un réseau soudé dans l’adversité, un réseau qui a crié « présent » pour soutenir les familles québécoises.

Merci à toutes les professionnelles de la petite enfance qui travaillent d’arrache-pied depuis le 13 mars! Le Québec vous est reconnaissant de continuer à prendre soin de notre plus grande richesse collective, nos enfants.

Je suis convaincue que tous les parents, grands-parents, entrepreneurs et travailleurs essentiels de partout à travers la province se joignent à moi pour vous remercier du fond du coeur pour votre présence…pour votre bienveillance.

 

Geneviève Bélisle
Directrice générale de
l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE)

Télécharger le communiqué

 

 

comments powered by Disqus

La Grande semaine des tout-petits, une occasion de sensibilisation, de dialogue et de mobilisation sociétale en faveur de la petite enfance